AccueilAddis-AbebaNordEst Sud Vallée OmoOuestDanakil-DallolBaléCarteOiseaux • Plantes • PotièresSinges • Peuple • Portraits • Divers • Textes



vert-jaune-rouge, 3 couleurs pour l'Ethiopie
et un blason

Petite fenêtre ouverte sur un grand pays (deux fois la France), souvenirs de onze semaines passées entre Addis-Abeba, le Nord jusqu'aux confins de l'Erythrée et du Soudan, l'Est jusqu'à Diré-Dawa et Harar et encore un peu plus loin vers les frontières de Djibouti et de la Somalie, et enfin, une petite incursion en direction de l'Ouest jusqu'à Jima et le barrage en construction de Gilgel Gibe II. Partout des étonnantes découvertes, des paysages à couper le souffle. C'était du 23 février au 14 mai 2006.

Je suis retournée en Ethiopie, du 3 février au 22 mars 2007 . J'ai visité les tribus du Sud-Ouest (Vallée de l'Omo), puis suis remontée vers le Nord-Est et le triangle Afar, régaler mes yeux du bouillonnement de lave du volcan Erta Alé, des couleurs du Dallol, des éclats de sel du lac Assalé...

Enfin 2008, du 5 février au 1er avril, (ultime visite ???) pour arpenter les montagnes du Balé, visiter le cratère Wenchi, la vallée du rift avec les lacs Awasa et Ziway et la ribambelle de lacs de Debré Zeit, Yabello, El Soda, les stèles de Dilla, Yergalem. Quand verrai-je alors de ce beau pays les sommets du Siemen ?

 

Des reportages sont parus au Soleil de Québec ou sur d'autres journaux du groupe Cyberpresse :

- Expédition en Danakil
- Ethiopie, la route historique
- Nations, nationalités, peuples du sud/ La basse vallée de l'Omo (à paraître ???)

 


Cliquez sur la carte pour accéder aux détails

Situé dans la Corne de l'Afrique, entre le tropique du Cancer et l'Equateur, l'Ethiopie est le pays des extrêmes avec des altitudes allant de -125 m dans le Danakil à + 4620 m au sommet du Dashen. Le centre est un plateau s'étageant entre 1800 et 3000 m. Deux massifs importants : le Siemen au Nord, le Balé au Sud. Partout un relief très tourmenté où les pitons volcaniques toisent les gorges étroites au fond desquelles dévalent de puissants cours d'eau : Nil Bleu, Omo, Tekkezé, Awash....

 

Photos, croquis, explications géologiques abondent sur les pages du CNRS

Pays d'intense activité volcanique dû à l'écartement de deux plaques : l'Africaine et l'Arabique.
Le Grand Rift est là, jalonné de nombreux lacs. La dépression du Danakil est un océan en formation mais ce n'est pas pour demain. En attendant l'Erta Ale brasse son lac de lave et la terre tremble effrayant les tribus Afars qui vivent dans cette région.
Région appelée aussi Triangle Afar du fait de sa situation à la jonction des trois rifts (Mer Rouge, Golfe d'Aden et le Rift Africain qui s'étire vers le sud-ouest de l'Afrique.)

 

 

Ce qui touche le plus en Ethiopie est qu'on approche là les origines de l'humanité : Denqenesh "Tu es sublime" en amharique, notre ancêtre plus connue sous le nom de Lucy est visible au musée national d'Addis-Abeba. Quelle émotion (même si, je peux le dire, la vraie Lucy est conservée bien à l'abri au sous-sol du musée) devant ce petit squelette d'australopithèque afarensis, vieux de 3 à 4 millions d'années, découvert dans les sédiments du Triangle Afar. "Son bébé" (une fille ?), baptisé Selem "La paix" mis à jour près de la rivière Awash, ira certainement la rejoindre quand on aura réussi à l'extraire de la gangue qui l'emprisonne et qui l'a protégé depuis 3,3 millions d'années.

 


Est-ce pelouse interdite ?
Le nom des arbres ?

L'amharique, c'est la langue officielle. Quelques 300 signes composent l'alphabet syllabique. Une jolie calligraphie. Cependant lire, écrire et parler l'amharique...

 

Pour avoir une idée de l'alphasyllabaire

Un petit lexique pour ceux qui voudraient aller en Ethiopie. CLIQUEZ

 

A côté de la langue officielle existent d'autres dialectes associés aux différents groupes ethniques : Oromo, Amhara, Tigréens, Sidamo, Afar, Somali, les Gouragué pour ne citer que les plus importants. L'Ethiopie compte 80 ethnies !

 

Ces ethnies, ces peuples forment la population éthiopienne. Près de 75 millions d'habitants qui vivent, survivent, travaillent, vont à l'école, au marché... sillonnent les routes des premières lueurs du jour jusqu'à la nuit tombée.

Un cordon mouvant, blanc ou coloré suivant les régions
Hommes femmes enfants, loin de leur maison
Entre deux villages, sur les chemins arides
Sous la pluie battante, le soleil de feu
Croulant sous la charge
L'araire sur l'épaule, vers les champs de cailloux
La jarre pleine d'eau
Les provisions ramenées du marché
Les marchandises à vendre au marché
Le petit dernier sur le dos de sa soeur
Ils marchent, indifférents aux rares étrangers qui passent dans les 4X4
Il y a cependant la curiosité des enfants, les sourires, les gestes de la main, gestes amicaux, les mains tendues des mendiants, ils sont si vieux, malades, aveugles, estropiés... le pays est si pauvre...

Mais jamais, comme j'ai pu le lire ou l'entendre, un seul geste agressif ou une sollicitation excessive.



Debark, le 25/3/06 !

Au fait, la monnaie est le birr
qui vaut en gros 1/10 d'euro

L'Ethiopie est fière de ses 13 mois de soleil !
Bizarrerie, originalité ? Pas du tout. Le pays vit au rythme de son calendrier propre (savant mélange du calendrier vague égyptien et du calendrier julien) : 12 mois de 30 jours et un mois de 5 ou 6 jours selon que l'année est bissextile ou non. L'année commence le 11 ou le 12 septembre. L'Ethiopie est en retard de 8 ou 7 ans sur notre calendrier. A zéro heure, le12 septembre 2007, les Ethiopiens sont entrés dans le troisième millénaire.

Calendrier différent, heure différente. Vrai casse-tête pour vos rendez-vous. "Venez me prendre à 14 h, monsieur taxi". Si vous n'y prenez garde, vous risquez d'attendre jusqu'à 20 h car le calcul des heures se fait à partir du coucher du soleil.

18 h (heure solaire) = 0 h à Addis-Abeba
Minuit (heure solaire) = 6 h à Addis-Abeba

Ce décompte est possible du fait de la proximité de l'équateur qui fait que le jour se lève à 6 h et se couche à 18 h à peu de chose près à longueur d'année.

 

Revenons aux 13 mois de soleil pour parler climat

Les régions élevées bénéficient d'un climat tempéré. Il peut faire très froid dans les hauts massifs tels que Balé et Siemen, ainsi que dans le désert de l'Ogaden. Au-dessous de 1200 m, il commence à faire très chaud. Les régions basses subissent un climat tropical voire équatorial.

L'Ethiopie compte deux saisons de pluie : la petite dure généralement de février à avril. Cette année (2006), elle s'est prolongée tant et si bien qu'elle a rejoint la grande saison des pluies, celle qui dure de juin à octobre et qui a causé tant de dégâts et de désolation parmi la population.

L'Ethiopie subit des cycles catastrophiques d'inondation et de sécheresse. Sécheresse qui est restée gravée dans nos yeux d'occidentaux après la famine des années 80 et qui nous laisse croire que l'Ethiopie est un pays désertique. Allez vous promener dans les forêts de genevriers géants, d'eucalyptus, de bruyères en arbre...., allez voir les champs couverts de cultures...
Evidemment, il y a des zones plus sèches, des zones sensibles au manque d'eau et cette année (2008), j'ai vu poindre une catastrophe pour les populations du sud, celles qui vivent le long du rift africain. La belle région des lacs n'était que poussière, étendue d'herbes sèches. Cultures anéanties, bétail crevé. La petite saison de pluie est arrivée trop tard.

 

Un peu d'histoire

Vieux pays ce petit coin d'Afrique qui se nomme maintenant Ethiopie. On commence à entendre parler de lui par les Egyptiens, 2000 ans avant J-C.

De 1000 à 500 av J-C, la civilisation sabéenne, venue d'Arabie, s'est développée à Yeha (près d'Axoum).

De 100 à 330 empire axoumite et avènement du christianisme

Le VIIe siècle voit la pénétration de l'Islam par les premiers musulmans qui, persécutés par les Arabes, ont trouvé refuge en Ethiopie.

XIIe-XIIIe siècles règne du roi Lalibela. Roha est la capitale.

En 1635, sous le règne de l'empereur Fasilidas, Gondar devient la capitale du pays, elle le restera jusqu'en 1892.

En 1889, Ménélik II se proclame empereur. Ankober devient Capitale. Ménélik signe le traité de Wichalé avec les Italiens installés en Erythrée. Mauvaise traduction ? mauvaise interprétation ? ce traité aboutit à des querelles qui se terminent par la victoire de l'Ethiopie sur les troupes italiennes. C'était à Adwa le 1er mars 1896. En 1892, Addis-Abeba devient la Capitale du pays.

En 1930, le ras Tafari, fils du ras Makonen, gouverneur d'Harar et cousin de Ménélik, est couronné Négus (empereur). Il prend le nom de Hailié Sélassié. Il restera au pouvoir jusqu'en 1974.

1936, les Italiens occupent l'Ethiopie. Ils y resteront jusqu'au 5 mai 1941.

1974 le Derg, dictature militaire conduite par Mengistu renverse le Négus. Les années noires commencent. Le pays est mis à feu et à sang. Guerres, répressions farouches, famine... De nombreux chars rouillés gisant au bord des routes, dans le Nord notamment, témoignent de cette période meurtrière qui va durer jusqu'en 1991.

Depuis 1991 l'Ethiopie est un état fédéral régi par un régime républicain. Cependant le calme n'est pas établi, des conflits éclatent encore comme avec l'Erythrée de 1998 à 2000. La paix est fragile, les tensions sont fortes avec l'Erythrée et depuis quelques mois avec la Somalie.


 

Religion

Christianisme et Islam semblent se partager la population éthiopienne.

Dans le Sud, certaines ethnies conservent des pratiques animistes.

Le Judaïsme est présent en Ethiopie. Les pratiquants, appelés Falachas, seraient descendants du roi Salomon et de la reine de Saba. Le film "Va, vis et deviens" retrace l'histoire de ces Falachas lorsqu'en 1984, Israël a organisé un pont aérien afin de transporter en Terre Promise, ces juifs d'Abyssinie.

L'Eglise éthiopienne orthodoxe, basée sur l'Ancien Testament, a développé une spiritualité particulière, des pratiques et croyances qui ne manquent pas d'étonner lorsqu'on visite les églises du Nord.

 


Tedj

 


Injéra

 

Venez goûter en images

 


Café

Consommation

Que diriez-vous de manger, goûter, déguster ?

On pourrait commencer par une bière bien fraîche.Selon la région où l'on se trouve on peut goûter: Bati
Bedele
Castel
Dashen
Hakim stout
Harar beer
Meta
St-George... y en a-t-il d'autres ?

Si on n'aime pas la bière, il y a l'eau plate ou la gazeuse Ambo.
On trouve aussi du vin. Je n'y ai pas goûté.

Pour les curieux du goût, le tedj, une boisson à base de miel, semblable à notre hydromel. Il adoucit le piquant du berbéré, mélange d'épices qui parfume sauces, viandes, légumes.

Il est temps de déguster ces préparations joliment disposées sur l'injéra.

Ceux qui ont vu "Va, vis et deviens" doivent se souvenir de cette grande crêpe préparée avec du teff, une céréale comparable au mil, mais aux grains beaucoup plus fins et surtout très riche en protéines.
Pour préparer la pâte rien de plus facile : farine et eau. Ce mélange fermente durant trois ou quatre jours avant d'être cuit dans un four particulier. La galette obtenue est molle, alvéolée. On en déchire des morceaux qui servent à puiser la garniture.
C'est le plat national, on mange ça chaque jour. Comme sur la photo, on utilise la main droite. Avis aux gauchers ou à ceux qui se seraient laissé tourner la tête par un excès de tedj.

D'autres mets peuvent accompagner l'injéra : les omelettes, les poissons grillés (tilapias, perches...), les plats de viande : ketfo, tibb, ketkel et le kodjo à base d'enset (faux bananier)

Certains de ces plats étaient difficiles à trouver car j'étais en Ethiopie en pleine période de carême : 55 jours pendant lesquels la religion orthodoxe interdit tout aliment d'origine animale. La croix et la bannière pour trouver du lait, un yaourt ou une vache-qui-rit en dehors d'Addis-Abeba.

Un buna pour terminer ? Non ce n'est pas un dessert, il ne faut pas venir en Ethiopie pour se gaver de sucreries. Buna, c'est le café. C'est toute une cérémonie, chez soi ou au restaurant.

Faire griller les grains, hum! quel parfum !
Les moudre
Jeter la poudre dans l'eau qui bout dans un joli récipient noir, poterie à col haut
Laisser bouillir, goûter...
Servir et déguster accompagné de pop-corn (ce n'est pas une obligation), enveloppé de fumée d'encens.

Le café serait originaire d'Ethiopie, de la région de Kaffa. Le Yémen en revendique l'origine. Moi, je n'en sais rien, j'ai vu des plantations de café dans les deux pays. Il se cultive dans la région d'Harar, dans le pays Gouragué et la région de Sidamo.

On ne reste pas des heures au restaurant comme nous le faisons en France, sauf si on choisit d'assister aux soirées asmari. Ces soirs-là, on mange en écoutant la musique traditionnelle éthiopienne, jouée sur des instruments anciens : krar (lyre à 5 ou 6 cordes), masinqo (luth monocorde), whasint (flûte en bambou), tambours. Danseurs et chanteurs animent la soirée.

Pour les inconditionnels de douceurs, rassurez-vous, on trouve d'excellents gâteaux dans les pâtisseries. On peut les emporter ou les déguster sur place, accompagnées d'un énorme jus de fruits à étages. C'est bon, c'est coloré, c'est consistant, entièrement naturel et bourré de vitamines : bande verte de l'avocat, orange de la mangue ou de la papaye, blanc du (j'ai oublié le nom), jaune de la banane. De la pure pulpe, sans eau rajoutée ni sucre, juste un filet de citron vert.

Je ne vous propose pas le khat (prononcer tchat), je n'ai pas remarqué de consommateurs comme au Yémen, je n'y ai pas goûté. Cette plante euphorisante se cultive, se consomme, s'exporte. La folie du Khat je l'ai surtout vue dans l'Est, autour d'Harar et Diré-Dawa.

 

2006, 2007, 2008 . Quand retournerai-je en Ethiopie ?

En attendant, il me reste le restaurant "Au soleil d'Asmara". L'injera et ses sauces légèrement pimentées au berbéré, les tibs de mouton ou de boeuf... le café traditionnel... me ramènent, l'espace d'un repas, au pays de Makéda, Lalibela...
Puisque je parle de tradition, pour fêter l'entrée en 2004 (11 septembre 2011), le restaurant organise une soirée comme là-bas. Ce sera le 14 septembre 2011.

Au revoir "déna hougni" !, merci "amase genalo" !

AccueilAddis-AbebaNordEst Sud Vallée OmoOuestDanakil-DallolBaléCarteOiseaux • Plantes • PotièresSinges • Peuple • Portraits • Divers • Textes

Liens | Images et mots | Poussières du Monde | Brindilles du Monde | Phototextes | Etats de lune | Livre d'or | Contact

  Créé le 14 novembre 2006
  Modifié le 26-Sep-2017

  Ethiopie 2006-2007-2008. Mireille Jeanjean. Les textes et les photos édités sur ce site sont la propriété de l'auteur...
   Lisez, regardez et pour toute autre utilisation, contactez-moi. • Contact
(Attention, l'adresse est volontairement erronée, facile de rectifier).

e-Voyageur 

   
.