Généralités et Kathmandu

 

 

Il est encore tôt ce 15 janvier 2016 quand l'avion amorce sa descente sur Kathmandu, la capitale du Népal. Sur la gauche de l'appareil un léger brouillard défile sur les sommets ensoleillés des Annapurnas. Un spectacle que j'aurai l'occasion de revoir plusieurs fois pendant mes 40 jours de découverte du Népal.

Petit pays en forme de vague rectangle allongé d'Est en Ouest et enclavé entre deux géants, la Chine au Nord et l'Inde sur ses trois autres façades.

Quand on dit Népal on pense à froidure. C'est une erreur due aux neiges éternelles qui habillent les nombreux sommets de plus de 5 000 mètres d'altitude.
En réalité le Népal est un pays tropical, sa latitude est de 26°32' Nord, sensiblement la même que les îles Canaries !
Mais ici, entre le Teraï au sud (60 m d'altitude) et les hauts sommets de la chaîne himalayenne au Nord (jusqu'à l'Everest 8 848 m) l'écart d'altitude est énorme et donc le climat très différent. Alors qu'on grelotte dans les montagnes en toute saison, dans les régions basses la chaleur nous écrase.

 


Clic pour voir élargir la carte

Au sujet du climat, il faut dire que le réchauffement se fait sentir ici, peut-être plus qu'ailleurs. En visitant le musée international de la montagne à Pokhara, j'ai été frappée par ces photos prises à des écarts de 87 ans pour l'une et 39 ans pour l'autre. La fonte des glaciers est de plus en plus rapide.

 


Cliquez sur chacune des photos pour les agrandir

 

Depuis 1962, ce drapeau flotte dans l'air népalais. Un drapeau unique en son genre, fait de deux pointes comme les étendards du Moyen-Age européen.
La couleur rouge symbolique du pays, le bleu représente la paix et l'harmonie, la lune représentait la royauté et le soleil les ministres.

Depuis la chute de la royauté en 2008, le Népal est une République démocratique fédérale.

 

 

Les symboles népalais

  • La fleur rouge du rhododendron
  • Les trois zones géographiques : Himalaya (bleu et blanc), les montagnes du centre (vert) et le Teraï grenier agricole du sud (jaune verdâtre)
  • La forme du pays en blanc
  • Les deux mains (homme et femme) liées pour l'égalité des sexes
  • La devise du pays est inscrite en sanskrit sur le ruban rouge

 

D'autres symboles népalais :

Les yeux de Buddha
Le dal bhat clic pour lire la recette
Les momos Un clic ils seront plus gros

 

 


Cliquez agrandissez

Une kyrielle d'ethnies vit au Népal. Qui dit ethnies dit langues, religions, cultures, coutumes aussi bien vestimentaires que culinaires, différentes.

La langue officielle est le népalais ou népali.

L'hindouisme et le Bouddhisme sont les deux principales religions à côté d'une multitude de sectes, d'un faible pourcentage de musulman et de chrétiens.
Le prince Siddhârta Gautama né à Lumbini en 623 ans avant JC n'est autre que Bouddha.

Au cours de mon voyage j'ai vu différents faciès qu'il m'est arrivé de confondre avec Chinois, Japonais, Européens, Mongols ...
Dans la région de Pokhara, chez les Gurungs, j'ai rencontré des népalais d'origine tibétaine.
Dans le sud, du côté de Lumbini et de Chitwan, les peaux sont plus foncées, noires parfois.

 


Bien que supprimé par la constitution de 1990, le système de castes perdure au Népal. La société est hiérarchiquement cloisonnée d'après les métiers, en liaison avec ce qui est pur et ce qui est impur.
Quatre grandes castes et un grand nombre de sous-castes ainsi que les intouchables (hors caste). Cette dernière rassemble tous ceux qui ont un contact avec les animaux ou partie des animaux (peau, corne...). Ainsi les musiciens font partie de ces parias appelés aussi dalits.

 

 

 

Haut


 

 

Kathmandu.

Cliquez agrandissez

La cohue à la sortie de l'aéroport.
Des bus partout, poussiéreux, pleins à craquer, près de rendre l'âme.
Dans quel sens aller ? Où est Kathmandu ?
C'est par là, par ici, partout.
Impossible de lire la destination.
Impossible de me faire comprendre.
Impossible de respirer dans ces vapeurs de pots d'échappement.
Un taxi m'appelle, je fais baisser la course, je m'escrime à rentrer mes sacs dans l'habitacle
(ici pas d'aide, pas de galanterie)
et j'embarque pour un trajet des plus effrayants.
J'en appelle à Buddha, à Vishnou, à Brahma, Shiva, Kali...
tout le panthéon Hindou y passe.
Et mon taxi se faufile dans ce trafic infernal de petits taxis fatigués,
de bus déglingués et de bécanes intrépides.
Mon adresse ? Thamel
Mon hôtel ? The Happily Ever After Hostel
Mon chauffeur se renseigne, me dépose à l'entrée du vieux quartier de Thamel.
Un labyrinthe de ruelles colorées s'ouvre devant moi
Des ruelles sans nom, des noms inconnus
Des noms de guesthouses partout, ma guesthouse inconnu
Déjà les marchands des rues me proposent leurs marchandises
D'autres personnes viennent m'aider à trouver mon chemin
qui avec son smartphone, qui avec sa tablette
Vive Internet, google map et compagnie
Et vive la gentillesse des Népalais.
Ce soir je dormirai paisiblement dans un dortoir de filles.

Et demain ?

Demain est encore loin, je m'en vais d'un pas léger mon écharpe sur le nez
à la découverte du quartier hélas très pollué
Puis je pousse jusqu'à Durbar Square, le centre historique de la ville.
Et là le choc. Un double choc.
Ce que le tremblement de terre a épargné est magnifique malgré les étais qui soutiennent les murs,
hélas de nombreux temples et autres structures gisent en tas de briques rouges
des sculptures agonisent
des panneaux exposent les temples tels qu'ils étaient avant ce terrible mois d'avril 2015
des mendiants attendent quelque obole
des hommes voudraient bien vous servir de guide.
Ils attendent assis sur les marches des temples.
Des jeunes gens aussi sont assis, ils regardent passer les touristes,
les quelques touristes qui osent s'aventurer dans ce pays délabré.
Les immeubles alentours sont très amochés.
Les pigeons continuent à se plaire dans cet environnement.
Ils sont légion sur les toits, les corniches, le bord des balcons et des fenêtres en bois des siècles passés,
un vol rapide et ils atterrissent au sol au milieu des grains jetés où les enfants s'amusent à les effrayer.

Et demain ?

Nous y voilà. Toujours avec mon écharpe sur le nez, je grimpe au sommet d'une colline.
Tout là-haut au bout d'innombrables marches le temple de Swayambunath domine Kathmandu.
Le temple porte aussi le nom de temple des singes.
Le nombre de ces macaques rhésus est impressionnant.
En cette saison les petits sont nés et ça grouille, ça couine de tous les côtés.
Comme à Bali, les singes aiment les temples.
Certainement pas attirés par Buddha, mais par les offrandes délicieuses que les gens pieux viennent y déposer.
Sous le regard de Buddha, j'ai joué du moulin à prières
en tournant comme il se doit dans le sens des aiguilles d'une montre.

Ici aussi les dégâts sont importants, le grand stupa, un des plus vieux du Népal, a bien tenu le coup,
les chaitya en pierre aussi mais d'autres structures sont très endommagées
quand elles ne sont pas détruites comme l'un des deux grands sikhara..

 


Image survolée, passez le pointeur

 

 

 

 

 

Prenez le rickshaw
pour visiter la ville !
CLIC !!!

 

.

 

Je reviendrai à Kathmandu, pour faire mon visa indien.
Installée dans un quartier calme, aéré, tout près de Thamel le quartier touristique bien pratique pour trouver à manger.
Je consacrerai ces jours à visiter des petits villages du sud tout près de la capitale.
J'assisterai à une exposition de photos à l'Alliance Française
et à une après-midi musicale organisée par une ONG.
Je déambulerai dans les rues et sur les places encombrées, bruyantes, sales, toujours polluées,
je découvrirai des choses étonnantes comme ces instruments que j'ai cru de musique mais qui en réalité sont des outils de traitement de la laine.
ces marchands de fruits dont l'étal est un vélo, et ce jeu de moinillons....


Cliquez sur chaque image


Hélas tout au long de mon séjour je serai confrontée à cette désolation due au séisme d'avril 2015

à

 

MAIS avant de partir vers les autres destinations de la Vallée de Kathmandu,
visitez la capitale du Népal, si ce n'est déjà fait.

Le lien est plus haut
pour entrer dans la galerie, voyez le rickshaw

 

Haut


Et puis, la vidéo est arrivée, juste ci-dessous

 


Népal 2016, Kathmandu



Retour page Asie


Images et motsPoussières du mondeBrindilles du monde Phototextes Etats de lune Liens Livre d'or Contact

Créé le 22 octobre, 2016
Modifié le 21 décembre, 2016

Népal 2016, Mireille Jeanjean. Les textes et les photos édités sur ce site sont la propriété de l'auteur.... sauf exception avec auteur cité
Lisez, regardez et pour toute autre utilisation, contactez-moi. MERCI !
Contact