AccueilAddis-AbebaNordEst Sud Vallée OmoOuestDanakil-DallolBaléCarteOiseaux • Plantes • PotièresSinges • Peuple • Portraits • Divers • Textes
     
Diaporama des oiseaux
Addis Abeba
Le Nord
L'est
Un spécial Awash (le parc)
A l'ouest pas de diapo, pour l'instant
Le sud-ouest
Le Balé
La vallée du rift (Awasa , Ziway , Debre Zeit , Yergalem et Yabelo)

S'il existe un pays aux oiseaux, c'est incontestablement l'Ethiopie. Addis-Abeba est une vraie volière, normal pour une ville dont le nom signifie Nouvelle Fleur ! Normal aussi quand on voit la verdure et les grands arbres partout, autour et dans la ville.
Combien d'heures ai-je passé, appareil photo en main, dans le petit jardin qui entoure la maison. Du matin au soir c'est une féerie de couleurs et de chants.
Comme il serait dommage de fuir ces oiseaux qui viennent enchanter les jardins de leur ramage et de leur plumage. Alors fi à la grippe aviaire !

Allez visiter les oiseaux aux quatre coins de l'Ethiopie : dans la capitale , au Nord , à l'Est , à l'Ouest , au Sud-ouest , sans oublier un spécial parc d'Awash

Et me revoilà en 2008 avec les oiseaux rencontrés dans les montagnes du Balé et dans la Vallée du Rift

Pour aller plus vite, les diaporama sont accessibles directement ci-contre

 


Il suffit de peu de choses : un grand ciel bleu, un air sec et tiède, et aussitôt il y a comme un air de fête. Les oiseaux s'en donnent à cœur joie. C'est un défilé de hautes couleurs qui traverse le jardin. Un ballet vif, aérien, léger comme une plume. Une danse rythmée par des trilles, tirelis, sifflets, coucous et autres sons intraduisibles, car ici les oiseaux ne parlent pas le même langage. Et ailleurs ? Les graves des rapaces, les aigus des tisserins, rolliers et autres colibris se mêlent en une joyeuse symphonie.

  serait-ce un parisome ?
et lui, un bulbul des jardins?  

Quel nom donner à ces spécimens ?


Quelques coups d'ailes vifs, voilà le tisserin à dominante jaune. L'œil en alerte, il se pose sur l'ensete* ou le palmier phénix, détache une longue fibre végétale et repart aussi vivement qu'il est venu, en poussant son chant strident. J'ai déniché l'arbre dans lequel lui et ses congénères tissent les nids ronds presque entièrement fermés qui se balancent au bout des branches.

* Ne vous y laissez pas prendre, n'attendez pas la baba figue, ni le régime de bananes. L'enset a la forme du bananier, l'ensete a la couleur du bananier, mais ce n'est pas un bananier. Vous en saurez un peu plus dans la page qui concerne l'Ouest et le pays Gouragué.


Tout aussi véloce, le petit oiseau au plumage noir moiré de reflets roses et verts, un souimanga. Exemple d'agilité, il vient puiser avec son long bec recourbé le nectar des fleurs d'hibiscus et les goupillons rouge vif du callistemon.


Plus gros, le merle africain, arbore   un gros bec corail, des pattes et un jabot orangés. Timide ou prudent il ne s'aventure pas trop bas et préfère les hautes branches et le feuillage épais du genévrier. Mais comment résister aux délicieux mets cachés dans l'herbe fraîchement arrosée ?


Le coliou rayé, huppe grise et longue queue vient grappiller les baies rouges d'un buisson, tout près de la maison. Au moindre mouvement, il retourne dans l'acacia du jardin voisin, au pied du haut mur de soutènement.


Rapides, criardes, en vol groupé, les amarantes rouges préfèrent le
sol nu sous la grande bougainvillée mauve, plus facile de dénicher
les minuscules gourmandises parmi les minuscules cailloux gris. Les
voilà déjà reparties vers une autre destination. Ont-elles eu peur de
ce bel oiseau qui vient de se poser sur le genévrier ?


Port de monarque, belle traîne blanche, ce tchitrec mâle accompagne sa progéniture. Deux oisillons en premier voyage. Ils piaillent, ouvrent le bec, la mère approche avec les provisions. Plus discrète que son époux, bien belle cependant dans son plumage brun orangé. Sa tête d'un noir bleuté porte une huppe et sa queue se déploie en éventail. A tour de rôle, père et mère viennent nourrir les petits.


Qu'il est beau le mâle en vol, il ondule comme une vague.
On se croirait au paradis.


En rondes larges, sombres dans le bleu du ciel, les milans, rapaces très fréquents au-dessus des villes, passent et repassent entre les eucalyptus et depuis quelques jours, deux corbeaux-pie sont venus se joindre à eux. L'entente ne semble pas cordiale et quand les uns volent les autres se posent.

corbeau-pie.jpg


 

 

Hier, chose amusante : une multitude d'hirondelles a sillonné le ciel à grands cris perçants. Ca m'avait tout l'air du grand rassemblement avant le départ vers l'Europe. Début mars annonce le printemps...

 

 
 
Tout aussi amusant, le bain des oiseaux. La moindre flaque est une baignoire où il fait bon s'ébattre ou se désaltérer. L'eau est rare en Ethiopie, à certaines périodes, février/mars est l'époque de la petite saison de pluie.


pigeon

     

 


Un périple dans le Nord a été l'occasion de voir d'extraordinaires spécimens : calaos, pélicans, toutes sortes d'échassiers dont l'ibis sacré, et une multitude de petits oiseaux aux riches couleurs. Bleu métallique, orange et bleu, vert, et ceux qui dévoilent leurs couleurs en vol.

 

 

Des calaos, sur pieds ou là-haut

 

Pie grièche


Anhinga d'Afrique,
Anhinga rufa

Héron cendré

Oie armée de Gambie


Echasse blanche

Les pélicans du lac Tana

Le Cossyphe de Ruppell

Les guépiers

aigle pêcheur

Des ibis : du garde-boeufs au caronculé en passant par le sacré


Rollier à longs brins


Choucador


Queue-bleue ou cordon bleu

Les bleus ailés foisonnent

Pintades

Huppes d'Afrique

Pigeons....

Corbeau-pie

Barbican-barre


Les tisserins ne manquent pas, qu'ils soient gendarnes ou tête rousse


Ventre jaune


Inséparable d'Abyssinie

 


Vautour percnoptère en Danakil


Autruches en danakil

 
     


Dans l'Est, le spectacle est aussi magique, au bord des rivières, autour des nombreux lacs, partout.
Le long de la route entre Addis et Harar et même au-delà, en direction de la Somalie.
Le lac Hora héberge cormorans, ibis, oies, foulques...
Un spectacle permanent.
Que dire aussi du parc national d'Awash ?

 

Les vautours

Voraces, ils guettent et se jettent sur les cadavres encore chauds.
Sans partage, ils dévorent
Y a-t-il une loi qui régit le festin ?
Un ordre qui règle les tours ?
Après leurs passages, plus une miette
La place est nette

Comorans
Foulque caronculée
Ibis sacré

Ouette d'Egypte

Nids de tisserins... il y a quelqu'un dans l'un
Guépier

Un marabout géant attend, le long de la voie de chemin de fer qui traverse ici le lac Beseka, le train qui relie Addis-Abeba à Djibouti.



Le parc d'Awash regorge d'oiseaux : outarde, francolin, pintade pour les plus gros. Dès votre arrivée devant la barrière d'entrée, vous ne manquerez pas de voir ce rollier d'Abyssinie, imperturbable au sommet du mât, comme un veilleur ou un annonceur de couleurs.

       

Son nom ?

Calaos en vol

Aigle

Autour sombre

rosy-patched-bush

Tourterelle masquée

Guépiers

Choucador-superbe

Choucador

Rollier à longs brins

combattant varié

Pintade

Francolin-cou-jaune

Kori ou arabe, ce sont des outardes

Dans la partie nord du parc d'Awash, aux abords du volcan Fantale, est un petit paradis : Filoweha. Des étangs d'eaux chaudes accueillent tantales, grandes aigrettes, ombrettes... qui ne craignent nullement les deux ou trois crocodiles qui naviguent à fleur d'eau L'oiseau secrétaire est resté caché.

 

 

 

 

Oiseaux et un crocodile à peine visible

Ibis tantale

Vanneau

Ombrette d'Afrique

 
     

 


L'Ouest aussi regorge d'oiseaux. Le long de la rivière Gibe qui devient Omo en descendant vers le Sud, j'ai aperçu un martin-pêcheur géant, et une colonie de marabouts perchés sur les arbres. Difficile d'imaginer de si gros oiseaux en train de voler et se poser si haut.

 

 
 

marabouts
martin-pêcheur géant

 


Le Sud-Ouest, d'Arba Minch à Jinka et jusque sur les bords de la rivière Omo, des oiseaux, encore des oiseaux et même des espèces encore jamais rencontrées comme l'aigle à longue crête, des vols de pintades et la superbe pintade vulturine (la pintade bleue)

 
Arba-Minch
Vautours africains
Corbeau corbivau
Grand corbeau
Moineau domestique

Lac Chamo

Pélicans
Héron Goliath
Anhingas
Balbuzard
Vanneau
Héron garde-boeuf

Mago
Aigle Huppard
Pintade de Numidie
Francolin
Faucon kobez ?
Faucon kobez ?

Omorate
Outarde de kori
Outarde Houppette ?
Pintade vulturine
Aigle des steppes

Turmi, Dimeka, Konso, Jinka

 

Traquet isabelle
Choucadors
Aigle Huppart
Bulbul tricolore
Pogonocichla stellatta
Iranie
Drongo brillant
 
       

 


2008, un trek dans les montagnes du Balé. Au petit matin, ils sont là, devant le refuge, grappillant les miettes de la veille ou sur le bord du toit excécutant une parade nuptiale. Ils sont dans les genévriers géant, au sol, ... partout

Bucorve d'Abyssinie
Ibis caronculé
Corbeau corbivau
Corneille du Cap
Coliou rayé
Gonolek d'Abyssinie
Serin ?
faucon... crecerelle ?
Buse augure
Buse augure ?
Faucon crecerelle ?
Cochevis
Choucador
Parisome
Bergeronnette ?
Huppe fasciée
Merle litsipsirupa
Pie grièche fiscale
Cossyphe de Rüppell
Merle africain ?
Merle africain
Vautour charognard
Traquet à poitrine rousse ??
A identifier
A identifier
Traquet-pie ?
A identifier
Pigeon Roussard
Traquet Afroalpin
Souimanga

 

 

  La Vallée du Rift recèlent une multitude d'espèces et variétés d'oiseaux riches en couleurs, étonnants de formes, de chants, d'attitudes ...Un bonheur de les voir évoluer au bord des lacs mais aussi sur cette terre aride et dans les forêts  

 

Aigrette ardoisée
Jabiru
Aigrette garzette
Combattant varié
Chevalier aboyeur
Chevalier guignette
Bécasseau tacheté
crabier chevelu
Héron cendré
Ibis hagedash
Ombrette
Aigrette blanche
et barge à queue noire
Marabout
Ouette d'Egypte
Travailleur à bec rouge
Choucador de Rüppell
Guêpier écarlate
Martin chasseur
Inséparable d'Abissinie
Alcyon-pie
Martin-pêcheur huppé
Bergeronnette printanière
Cormoran à poitrine blanche
Jacana à poitrine dorée
Jacana nain
pygargue vocifère
milan noir
Aigle ravisseur

 

Ibis tantale
Ibis sacré
Aigrette blanche
Marabout
Pélican blanc
Dendrocygne veuf
Guêpiers écarlate
guifette leucoptère
Pygargue vocifère
Alcyon-pie
Martin-pecheur pygmee
Vanneau éperonné
Chevalier
Bécasseau
Cormoran

Pygargue vocifere
Cormoran africain
Cormoran à poitrine blanche
Grèbe castagneux
cormoran jeune
aigrette garzette
Héron cendré
Foulque caronculée
Gallinule
Pélican gris

 

Spréo, choucador, tisserin
Choucador à oreillons bleus
Choucador superbe
Spréo à calotte blanche
Tisserin de Speke
Tisserin écarlate ??
Calao à joues argent
Touraco à joues blanches
Tourterelle masquée (couple)
Guêpier à collier bleu
Guêpier et inséparable
Coliou rayé
Mahali
Huppe fasciée
Bulbul
Echenilleur à épaules rouges
Corbeau corbivau
Vautour charognard
Francolin à cou roux
   

Un de ces oiseaux, croisé à Gondar pour être précise, a offert une de ses plumes pour vous. Prenez-la et laissez un mot dans mon livre d'or. Ca fait toujours plaisir.Merci !

Je ne crois pas me tromper si je dis que l'Ethiopie est le paradis des oiseaux. Des minuscules, des gros, des grands, des petites, des gentils, des méchants, des beaux, des ingrats, des agressifs, des voraces, des qui marchent, qui volent, qui courent, qui plongent, pêchent et nagent. On ne fait pas un pas sans qu'un oiseau pointe son bec ou lance quelques notes. Bref, il y en a partout.

Mais comme il est difficile de mettre un nom sur tous ces oiseaux ! Heureusement, j'ai trouvé une mine de renseignements à ces adresses. Cependant l'identificaton reste difficile et je suis prête à accueillir toutes remarques et à rectifier mes erreurs. D'avance merci !

Envolez-vous au pays des oiseaux 

 
 

 

 

AccueilAddis-AbebaNordEst Sud Vallée OmoOuestDanakil-DallolBaléCarteOiseaux • Plantes • PotièresSinges • Peuple • Portraits • Divers • Textes

Liens | Images et mots | Poussières du Monde | Brindilles du Monde | Phototextes | Livre d'or | Contact

Mise à jour le 08/05/2008

Ethiopie 2006-2007-2008. Mireille Jeanjean. Les textes et les photos édités sur ce site sont la propriété de l'auteur...
   Lisez, regardez et pour toute autre utilisation, contactez-moi. • Contact
(Attention, l'adresse est volontairement erronée, facile de rectifier)