AccueilAddis-AbebaNordEst Sud Vallée OmoOuestDanakil-DallolBaléCarteOiseaux • Plantes • PotièresSinges • Peuple • Portraits • Divers • Textes
 

Du nouveau à l'Ouest

Cette année, en 2008, je suis retournée dans l'Ouest pour visiter le cratère Wenchi. Une expédition décrite sur Ouest-2

 

De l'Ouest, je n'ai connu, en 2006, qu'une infime partie, le temps d'une fin de semaine, jusqu'à Jima via Weliso avec une visite au barrage Gilgel Gibé II.
En partant en fin d'après midi d'Addis, on est à Weliso une heure trente plus tard environ, juste avant la nuit. On profite de la belle lumière rasante qui s'accroche aux larges toits de paille des huttes soignées du pays Gouragué, qui caresse les feuilles d'ensète et habille le ciel de multiples couleurs.

 

 

Veliso est un lieu de villégiature. L'hôtel possède une piscine d'eau naturellement chaude. Des bungalows se cachent dans la végétation luxuriante du jardin. Un toukoul construit autour d'un arbre gigantesque permet de se rafraîchir, se reposer, bavarder... De nombreux singes s'ébattent dans les arbres et viennent même près des tables, grappiller des miettes de repas. Le colobe, magnifique singe noir et blanc, avec une longue queue terminée en plumeau et les très nombreux vervets, gris et blanc semblant porter casquette.

Un clic pour voir les singes


Gilgel Gibé II

Gilgel Gibé I

 

La route qui mène au barrage Gilgel Gibé traverse de très jolis paysages, tantôt escarpés, tantôt verdoyants. Champs labourés, plantations d'ensète (faux bananier) défilent par la fenêtre de la voiture qui cahote sur la chaussée jonchée d'énormes nids de poules. Accroupies sur le bord de la route, des femmes vendent de grosses boules enveloppées dans des feuilles d'enset, c'est le kotcho. Parfois aussi elles vendent des sortes de cornets d'où s'échappent les tendres feuilles de khat.

Tout savoir sur l'ensète, cliquez sur l'arbuste :

 

La mauvaise route fait place à une piste difficile qui longe, traverse, surplombe la rivière Gibé qui plus au sud, prendra le nom de Omo.

Après une descente vertigineuse on atteint le site du barrage. Le deuxième barrage sur la rivière Gibé, un barrage très spécial car il réutilisera l'eau du premier barrage pour renforcer le débit de la rivière. Pour cela un tunnel de 30 km est creusé, une grosse canalisation installée pour conduire l'eau à travers la montagne. C'est avec le petit train du chantier que nous pénétrons dans l'énorme boyau, couvrant 2,5 km sous terre. Travaux gigantesques, titanesques, conduits par une équipe italienne. Le barrage devrait être opérationnel dès le premier trimestre 2007.

L'ingénieur nous conduit ensuite sur le site du premier barrage qui fournit de l'électricité à une partie de l'Ethiopie depuis 3 ou 4 ans.

En savoir plus, en voir plus sur ce nouveau barrage


 

Jima, ancienne capitale de la région de Kaffa. Ici la culture du café est prépondérante. La région ressemble à un jardin, un verger où se côtoient manguiers, papayers et autres fruitiers aux saveurs tropicales. A chaque arrêt, des jeunes filles se pressent autour de la voiture afin de vendre leur récolte. Les fruits mûrs à point, parfumés à souhait sont tentants et on se laisse tenter pour une somme modique.

A Jima, il sera trop tard pour visiter le palais du roi Aba Jifar au sommet d'une colline. Il faudra se contenter de quelques photos prises à travers la grille de clôture.

         

AccueilAddis-AbebaNordEst Sud Vallée OmoOuestDanakil-DallolBaléCarteOiseaux • Plantes • PotièresSinges • Peuple • Portraits • Divers • Textes

Liens | Images et mots | Poussières du Monde | Brindilles du Monde | Phototextes | Livre d'or | Contact

 

  Ethiopie 2006-2007-2008. Mireille Jeanjean. Les textes et les photos édités sur ce site sont la propriété de l'auteur...
   Lisez, regardez et pour toute autre utilisation, contactez-moi. • Contact
(Attention, l'adresse est volontairement erronée, facile de rectifier)