Bangkok Nakhon Pathom et la rivière Kwaï Prachuap Krabi et Phang Gna Phuket Kho Lanta

 


Drapeau national et drapeau de la royauté

 

Cliquez, agrandissez
Cette carte couvre les deux voyages en Thaïlande
Le sud en 2010, le nord en 2014


 

Premier décembre 2010, décoller de Paris sous la neige, arriver à Bangkok, capitale de la Thaïlande, dans la touffeur.

Sa wa di khaaaa, bonjour! Si j'étais un homme je dirais Sa wa di khap


Comme à chacun de mes voyages, j'ai les pieds en "compote" à force de sillonner les villes en tous sens. Bangkok n'échappe pas à ma frénésie curieuse et bien sûr le soir mes pieds ne sont qu'ampoules éclatées. Les ampoules c'est important la nuit, sauf qu'ici à Bangkok, les lumières sont généreuses, surtout ces jours derniers où pour l'anniversaire du roi, il y a une orgie de lumières. Des milliers ? Que dis-je, des millions de lanternes chinoises qui montent sans interruption dans le ciel. Je pense qu'après les déchets se retrouvent dans la mer... Et les feux d'artifices ! Ils partent des quatre coins de la ville.

 


Lanternes chinoises

Palais royal Cliquez agrandissez
 



Comme beaucoup de Thaï, j'utilise aussi la plus grande voie de communication de Bangkok : le fleuve Chao Phraya et ses bateaux-bus qui traversent la ville du Nord au Sud, du Sud au Nord et le fleuve d'une berge à l'autre. Pratique et économique.




Vue sur le fleuve à partir du Wat Arun Cliquez agrandissez

 

 

Le Wat Arun est mon premier temple bouddhique. Il est splendide, entièrement recouvert de céramiques de couleurs. On y monte par des escaliers vertigineux. J'y ai vu des gens en difficulté pour redescendre ! Ce wat (temple) est superbe comme le Wat Pho toujours à Bangkok. Ce dernier abrite un Bouddha allongé. Enorme statue recouverte de plusieurs couches d'or. Une débauche de richesse que j'ai du mal à accepter.




Wat Pho, Cliquez agrandissez

 

 

Dimanche matin je me mêle à la foule des curieux et des adorateurs du roi. Un peuple en rose. Est-ce la couleur du royaume ? J'avais cru comprendre que c'était le jaune... Je suis donc partie à pied car pas de bacs pour traverser la rivière en ces jours de festivités. Le cours du fleuve est réservé aux parades de bateaux superbement décorés. J'aurais pu prendre le métro, le skytrain, un taxi, un tuk-tuk... J'ai préféré marcher. Des kilomètres pour atteindre un pont. J'ai traversé un marché, croisé un moine bouddhiste sur chaise à porteur qui m'a bénie au passage avec force eau et sourire moqueur ou tout simplement généreux. J'ai enfin trouvé le Mémorial Bridge. J'ai marché sur des passerelles le long des canaux et j'ai trouvé une barque. Une heure de navigation, passages d'écluse compris, dans une embarcation semblable à une gondole, mais bien moins romantique car elle est à moteur et file à vive allure. Je dois dire que le Marais Poitevin est plus pittoresque que les Klongs. Ces canaux bordés de maisons sur pilotis, d'ateliers divers, de temples et attractions touristiques sont des voies de communication pratiques et drainent une eau douteuse dans laquelle certains n'hésitent pas à s'immerger.





Galerie de Bangkok CLIC


 


haut de page

ou

Créé le 2 octobre, 2011
Modifié le 28 novembre, 2014

Thaïlande 2010-2014, Mireille Jeanjean. Les textes et les photos édités sur ce site sont la propriété de l'auteur.... sauf exception avec auteur cité
Lisez, regardez et pour toute autre utilisation, contactez-moi. MERCI !
Contact

 
  e-Voyageur